L'été, c'est toujours pareil. On est tellement occupés qu'on n'a pas le temps de raconter. On vit, on sort, on s'active et on ne prend pas le temps d'en parler.

Heureusement, ensuite, reviennent l'automne et l'hiver. On est un peu plus souvent à la maison et on se souvient avec nostalgie de ces moments de soleil qui ont ponctué notre été. Et cela met de la chaleur dans nos esprits et nos coeurs. Alors ce n'est peut-être pas si mal de parler de l'été lorsque le froid commence à nous gagner...!

Cet été, c'était la grande aventure. Pour la première fois, les Parents avaient choisi de nous emmener en dehors des frontières. Direction... l'Italie! Dans la région des Marches. On ne peut pas dire que tout a été rose pendant ces vacances, mais on a quand même vu de bien jolies choses et on a des tas d'anecdotes à vous raconter!

Alors voici pour commencer un petit aperçu de Bologne, ville où nous avons fait une étape avant de rejoindre notre destination principale. Notre point de chute était l'auberge de jeunesse de la ville, un endroit tout rénové, haut en couleur et vraiment sympa.

2-Notre porte

Voilà notre porte de chambre. Chambre climatisée, ce qui a son importance car l'arrivée à Bologne se fait par... 45°!

4-Moderne!

3-La cuisine collective

La cuisine collective, super bien équipée, où les résidents peuvent se mitonner de bons petits plats. Nous, on a préféré se faire un repas typiquement Italien ce soir-là... On vous en reparle plus loin...!

1-Arrivée à l'auberge de jeunesse

Devant l'auberge de jeunesse, c'est super sympa: tables, chaises, transats, gros coussins et parasols... Du coup, on s'installe là pour se reposer un peu avant de partir visiter le centre de Bologne. Bon, les grillons font tellement de bruits qu'on ne peut pas parler, mais qu'importe!

Bagages déposés dans la chambre, nous nous mettons en route pour le centre de Bologne. Au programme: on visite et on se trouve un resto pour le soir. Papa a récupéré un plan à l'accueil de l'auberge de jeunesse et s'est fait expliqué, tant bien que mal, à moitié en italien et à moitié en anglais, l'itinéraire. Maman émet déjà quelques doutes en voyant que la croix représentant notre point de départ est en dehors de la carte... Mais bon... N'y pensons pas...

En chemin, nous apercevons un glacier. Comme nous nous liquéfions sur place, les parents se disent qu'une pause fraîche serait la bienvenue. Dico en main, Maman passe la commande... Et se retrouve avec deux glaces à la fraise au lieu d'avoir une glace deux boules à la fraise. ça part bien... Mais peu importe, la glace fait du bien. Dommage qu'à 45°, on soit obligé de la manger en 30 secondes avant qu'elle ne dégouline de partout...!

5-Miam, fragola!

L'après glace est moins rigolo puisqu'on ne trouve pas le centre ville. Soit le plan n'est pas clair, soit Papa n'a pas bien compris les explications, soit la Chance est contre nous... mais nous marchons plus de 20 minutes sous le soleil torride, longeant des rues à forte circulation... pour rien. Les Parents deviennent fous, nous on devient liquides et chougneurs... Retour à l'auberge de jeunesse où après un conciliabule, Papa accepte de reprendre la voiture pour nous mener au centre introuvable! youpi, on y arrive enfin! Bon, il faut encore comprendre à quel endroit on peut se garer (il y a des codes couleurs un peu compliqués pour savoir qui peut se garer où et comme c'est pas toujours entretenu par la ville, y'a rien qui ressemble plus à un blanc sale qu'un bleu pâle...!), trouver un parcmètre (un pour 3 rues, c'est déjà un marathon pour en dénicher un...) et se décider pour le resto... Les épreuves ont eu raison des Parents, qui trainent la savate sur le trottoir et essayent de déchiffrer cartes et menus... pour au final, nous emmener... au Mac Do! Ben oui, quand y'en a marre, rien de tel qu'une valeur sûre!

Après, on s'est quand même baladé dans le centre de Bologne. Voici le genre de batiment que l'on peut y trouver:

Bâtiments de la Piazza Maggiore

 

6-Batiment ocre

7-Des créneaux

 

Dur dur de prendre une photo potable avec tous ces fils!!!

Les tours jumelles: Asinelli et Garisenda, toutes deux penchées.

9-Tours au milieu des fils

10-Tour qui penche

La nuit tombe et nous rejoignons notre chambre délicieusement fraîche. Bonne nuit tout le monde!

12-Arthur dans son lit